lundi 7 juin 2010

souvenir...


Depuis tout petit je vais me promener dans ce cimetière de Beauregard-l'Evèque, dans ce village de mes ancêtres ou la vie me parait infiniment plus douce.
Depuis des années je passe à côté de ta tombe Jean-baptiste, cette belle tombe oubliée avec son enclos rouillé, en pierre jaune-dorée ou ton médaillon en noir et blanc n'en ressort que plus...
Des années que j'observe tes bacchantes, ton visage au front légèrement dégarni, ton regard lointain et rêveur, ton col ou, gamin, j'essayai de distinguer ton numéro de régiment... Et puis le lieu de ta mort, Roumanie,1919.Cela me faisait rêver: je ne comprenais pas dans mon esprit d'enfant pourquoi tu étais mort là-bas, si loin, à cette date... et l'imagination travaillait: sûrement chargeant dans les montagnes transylvaniennes baïonette au canon, toi le gars de Beauregard, un héros de mon panthéon personnel. Tu étais un de ces mystères qui forge l'esprit des enfants...
Et puis .... voila.... j'ai découvert cela aujourd'hui par hasard... ce papier sec et vieilli de l'administration militaire...
Jean-Baptiste, tu est mort noyé "par accident" dans une rivière roumaine par un beau jour de juillet 1919...et tu n'en est que plus grand à mes yeux. Mort "par accident" loin de notre village, dans un lieu qui ressemblait peut-être aux bords de l'Allier du côté de St Aventin...Mort par "accident", quelle dérision...
Aujourd'hui ,tu m'apparais dans ta touchante simplicité et je voulais simplement rappeler ton souvenir : un médaillon sur une colonne, un regard, mes rêves d'enfant, le temps qui passe...
juste une pensée pour toi...

3 commentaires:

Siaba a dit…

C'est trés beau, Julien.

Alain a dit…

Comme il se trouve que, par un heureux hasard, je suis le chef du bureau d'archives qui conserve l'original de ce document, je vais te le numériser et te le faire parvenir. Ce sera mon humble contribution à ton site et à ta démarche que je salue.

Alain (Arbogast sur le forum du CCFF)

julian mc clernand a dit…

arbogast, je n'avais pas lu ta réponse

merci infiniment